Achat immobilier de prestige à Biarritz : l’essentiel à savoir sur une demande de prêt

Vous envisagez d’investir dans un immobilier prestige Biarritz ? Sachez qu’il est essentiel de maîtriser toutes les procédures relatives à ce projet. Quand les deux parties, c’est-à-dire l’acheteur et le vendeur, se sont mises d’accord sur le prix, ils procèdent à la signature d’un compromis qui formalisera la promesse unilatérale de vente. C’est une étape importante puisqu’elle définit les engagements réciproques. Ensuite, la signature de l’acte de vente se fera après un délai d’environ trois mois. Cette durée entre l’approbation du compromis de vente et du contrat final donne au notaire le temps de recueillir tous les documents qui seront annexés à l’acte de vente pendant sa signature dans un bureau notarial. À noter que grâce à l’avancée technologique, il est, aujourd’hui, possible de concrétiser une transaction en appliquant seulement les signatures de l’acte de vente sur une tablette, en présence, bien sûr, d’un notaire.

Le montage du dossier de crédit

La période située entre le compromis de vente et le contrat définitif laisse le temps à l’acheteur de fournir les documents nécessaires pour le montage financier de son projet d’achat immobilier prestige Biarritz. Il pourra demander un premier rendez-vous avec son boursier afin que ce dernier puisse étudier son profil en tenant compte de sa situation professionnelle, son revenu, sa capacité de remboursement ainsi que les crédits en cours s’il en existe. Certaines pièces seront, par ailleurs, exigées à l’acquéreur pour fournir un dossier de crédit. Elles comprennent, notamment, la carte d’identité nationale, le livret de famille, le contrat de mariage ou du jugement de divorce, les trois précédents relevés bancaires et le dernier bulletin de salaire.

L’approbation de la banque

Après l’étude des différents paramètres de la demande de prêt pour son projet d’achat immobilier prestige Biarritz, le futur propriétaire doit patienter 10 jours avant l’obtention de la réponse de son établissement financier. La banque a besoin de ce délai pour réaliser l’accord de principe. Celui consiste à déterminer le taux, le montant ainsi que la durée du crédit et toutes les éventuelles garanties. Dans la majorité des cas, les banques n’accordent pas du financement aux clients présentant des découverts bancaires ayant un ou plusieurs crédits en cours. Dans le cas contraire, l’acheteur devrait pouvoir concrétiser son acquisition. Toutefois, la banque ne peut pas valider l’offre de prêt si la transaction n’est pas conclue dans les quatre mois.

S’il approuve la demande de l’emprunteur, l’établissement créditeur adresse l’offre de prêt à l’acquéreur par courrier recommandé. Avant de signer le communiqué, le client a dix jours pour réfléchir. Après ce délai, il doit renvoyer sa réponse à la banque. Il faut savoir que si cette réexpédition n’est pas immédiate, l’acheteur doit agir en tenant compte de la date d’expiration de l’offre indiquée. Par ailleurs, il est possible qu’en contrepartie de l’accord du prêt, la banque pourrait solliciter son client à ouvrir un compte courant ou à souscrire à un produit d’épargne.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *