Crédit immobilier : quelles sont les prévisions sur les taux en 2019 ?

 

2017 a été une excellente année pour le marché immobilier. Cependant, une baisse légère se ressent pour la fin de cette année 2018 et début 2019. Le volume de ventes s’amenuise très délicatement. Tout cela est sans aucun doute dû au recentrage des mesures d’aides comme le Pinel ou le PTZ, à la faiblesse de l’offre ou encore à la remontée des prix. Malgré tout, le marché immobilier tourne autour d’un taux assez bas. Mais est-il possible qu’il reste à ce niveau pour l’année prochaine ?

Une remontée progressive des taux de prêt immobilier pour 2019

D’après les prévisions effectuées par le service études économiques de la banque verte, un rebond des taux, mais très léger, est en vue pour l’année qui vient. Ces dernières années, ils se sont maintenus dans une position très basse. Ce qui a permis à un grand nombre de ménages d’acquérir leur bien à un coût abordable. Plusieurs facteurs peuvent amener à un changement certain prochainement, toujours, selon le service études économique de la banque verte. Il y a par exemple le démarrage du relèvement du taux de refinancement de la Banque centrale européenne ou BCE, la réduction des achats de titres par la BCE ou encore la remontée des taux longs américains.

Tous ces indicateurs n’agissent pas directement sur le taux de prêt immobilier, mais ils représentent des indices de l’évolution des pratiques des banques sur les taux proposés. Cependant, une hausse devrait s’effectuer progressivement, notamment de 1,15 % fin 2018 pour arriver à 1,55 fin 2019. Effectivement, d’après ces prévisions, cette hausse des taux de crédit pourrait avoir des conséquences au niveau du pouvoir d’achat. Ce qui freinerait l’investissement dans la pierre en général. Toutefois, la remontée devrait être très progressive.

Les éventuelles conséquences d’une remontée des taux d’emprunt immobilier

 

Les taux bas du crédit immobilier et les prix d’achat en baisse ont bien aidé le pouvoir d’achat des ménages ces deux dernières années. Cependant, tout récemment, les prix ont commencé à progresser, mais tout lentement. Il faut dire que ce changement progressif pourrait entraîner des hésitations chez les particuliers, notamment dans le secteur de l’immobilier neuf, contrairement à l’ancien. Si cette prévision se réalisait, le recul des ventes immobilières serait au rendez-vous. En général, le taux approximatif peut être supérieur ou inférieur. Mais une chose est sûre, la baisse des ventes sera incontournable, si les prix augmentent.

Pour ceux qui envisagent de réaliser un crédit, la capacité d’emprunt va diminuer sachant que le crédit immobilier va être plus cher. À cela s’ajoutent le recentrage de la loi Pinel et le PTZ ainsi que la dissolution de l’APL Accession. D’ailleurs, cette dernière mesure a déjà ralenti les ventes en début d’année 2018. Sans parler de la possibilité de la hausse des droits de mutation qui s’avère être encore plus onéreuse. Malgré ces prévisions, il n’est pas encore trop tard de penser à investir dans la pierre. Le moment est encore opportun pour courir à la banque et profiter des meilleurs taux de crédit immobilier avant la fin de l’année.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *