La vente immobilière, une aventure avec des démarches à suivre

Céder une maison ou un appartement en échange d’une somme d’argent n’est pas du tout une tache qui s’obtient facilement. Pour pouvoir vendre son immobilier rapidement et dans un délai le plus court, différentes étapes ne sont pas à négliger.

Passer par une agence immobilière ou pas ?

Si vous pensez avoir la motivation, la patience, les compétences nécessaires et la bonne stratégie, vous pouvez vendre par vous-même. Si par contre vous voulez gagner assez de temps sans trop vous prendre la tête sur les différentes démarches à entreprendre, confiez-vous à un professionnel de votre sélection. Ce choix ne revient qu’à vous.

Effectuer des diagnostics du bien à vendre

Le vendeur se doit de se munir des documents remplissant les détails du constat du bien (maison ou appartement). Ces documents sont d’ailleurs fournis pour l’intéresser afin qu’il puisse avoir une idée de l’ensemble de la maison. En faisant le bilan de l’immeuble, les diagnostics se penchent généralement sur la propreté du sol, les cas d’invasion d’insectes, les dispositions du gaz et de l’électricité à l’intérieur, les risques d’exposition au plomb, les systèmes énergétiques. Dans ce genre de situation, le constat du toit aussi est à prendre en compte vu qu’il fait partie de la première protection de l’habitat, faire appel à un couvreur est alors conseiller pour être sûr de son isolation, le couvreur 68 fait d’ailleurs partie des professionnels dans ce domaine. En revenant sur le diagnostic, solliciter l’aide d’un diagnostiqueur affirmé est également suggérer pour un constat minutieux de l’état du bien.

Faire valoir le bien et estimer son prix

Après avoir fait le bilan de la situation du bien, essayez de combler les lacunes s’il y en a. Il faut penser à repeindre les murs en cas de taches ou faire en sorte que l’appartement soit le plus spacieux que possible. Un bien immobilier avec peu de travaux à effectuer attirerait plus de futurs acquéreurs. Il est vrai qu’il faut avoir une idée du marché de l’immobilier, mais si votre bien est en parfait état, vous n’aurez pas à craindre de valoriser votre bien en estimant son prix.

Les formalités à prendre en compte

Dans le cas où un potentiel acquéreur veut passer à l’achat, vous devez certainement vous munir de diverses paperasses. L’offre d’achat à signer avise sur l’intention d’acquérir le bien ou de sa vente, conformément à la situation. Un avant-contrat qui requiert une signature s’ensuit alors après cette offre, celui-ci pourrait être un accord de vente par exemple. Une fois passer cette signature, les deux parties se doit encore de passer à une autre, cette fois-ci un acte authentique. Ce dernier doit être signé en présence du notaire, il a pour rôle d’approuver le contrat et de confirmer la donation des clés en main propre. Cet acte de vente servira alors de dernier élément pour clôturer la vente, la somme d’argent venant de l’acheteur sera donc remise au vendeur et l’acquéreur pourra enfin bénéficier de son bien immobilier.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *