Le crédit immobilier en 5 étapes clés !

Vous avez trouvé la maison ou l’appartement de vos rêves et signé un compromis de vente ? Il ne vous reste plus qu’à financer votre future acquisition par l’obtention d’un crédit immobilier… Mais ce processus n’est pas de tout repos, et peut s’étaler sur plusieurs mois. Voici les 5 étapes nécessaires à la souscription d’un prêt immobilier.

1. Vérifier sa capacité d’emprunt en amont

Une fois signé le compromis de vente, vous avez en général 3 mois pour boucler votre montage financier. 3 mois, c’est long, lorsque vous êtes certain de pouvoir contracter le crédit immobilier voulu. Mais ce peut être extrêmement court, si vous n’avez encore rien fait !
C’est pourquoi il est fortement recommandé de vérifier votre capacité d’emprunt bien en amont. Vous obtiendrez ainsi une caution de financement, utile pour convaincre un vendeur/une agence immobilière du sérieux de votre offre d’achat. En outre, vous devez être en mesure de vous fixer un budget pour ne pas perdre de temps à chercher un bien hors catégorie.
Avec un financement organisé à l’avance, vous aurez plus de marge de manœuvre entre le compromis de vente et la signature finale, et plus de temps à consacrer aux différentes démarches indispensables, comme la recherche d’un organisme autre que la banque pour obtenir une assurance emprunteur plus avantageuse (voyez en amont ce que propose par exemple l’assurance prêt immobilier Maaf).

2. Trouver le crédit immobilier le plus avantageux

Dès lors que vous êtes prêt à souscrire un crédit immobilier, faites la tournée des banques pour exposer vos besoins de financement et comparer les différentes offres. Trois éléments de comparaison entrent principalement en ligne de compte :

  • Les taux d’emprunt (étudiez d’abord les taux moyens pour négocier avec votre banque) ;
  • Les frais annexes (frais de dossier, assurance prêt immobilier, etc.) ;
  • Les prestations proposées (souplesse dans le remboursement des mensualités, possibilité de solder le prêt avec ou sans frais, etc.).

Si la recherche du crédit immobilier vous semble trop complexe ou chronophage, n’hésitez pas à faire appel à un courtier spécialisé.

3. La question de l’assurance prêt immobilier

Impossible de souscrire un emprunt sans une assurance prêt immobilier. Celle-ci n’est pas obligatoire, mais toutes les banques exigent, avant de donner leur accord, des garanties minimales qui les protègeront en cas de défaut de remboursement de votre part. Ainsi, les couvertures contre le décès et l’invalidité permanente sont indispensables.
Néanmoins, vous pouvez contracter cette assurance emprunteur auprès d’un organisme autre que la banque : c’est ce qu’on appelle la délégation d’assurance. Les tarifs de la banque sont généralement plus élevés que la moyenne du fait d’une couverture globale, tandis qu’un organisme tiers (comme Maaf) vous proposera une assurance prêt immobilier adaptée.

4. Déposer son dossier de prêt

Avant de vous octroyer un prêt immobilier, la banque va vous réclamer une quantité importante de documents – et plus encore si vous pouvez prétendre à des aides à l’emprunt, type prêt à taux zéro. Voici les éléments nécessaires pour un dossier de base :

  • Fiches de paie (ou bilans comptables le cas échéant),
  • Avis d’imposition sur le revenu,
  • Relevés bancaires,
  • Justificatif de domicile,
  • Documents attestant de votre stabilité professionnelle,
  • Documents attestant du montant de votre apport personnel,
  • Copie du compromis de vente.

En échange d’un crédit immobilier à des taux attractifs, la banque peut exiger que vous y ouvriez un compte pour y transférer vos revenus.

5. Accord de principe et déblocage des fonds

En cas d’avis favorable, votre banque vous envoie un accord de principe contenant tous les éléments du crédit immobilier (montant du prêt, taux et durée d’emprunt, frais, etc.). Il doit être transmis dès que possible au vendeur et au notaire. En cas de refus, une attestation vous sera remise et les fonds versés à la signature du compromis vous seront remboursés.
Vient ensuite une offre de prêt que vous devez vérifier avec soin – elle est valable durant 30 jours, délai après lequel la banque peut réviser ses conditions. Vous avez 10 jours pour refuser cette offre. Si vous l’acceptez, il vous suffit de la renvoyer signée à la banque.
Si tout s’est déroulé comme prévu, la banque débloque les fonds : vous avez souscrit pour de bon votre crédit immobilier ! Cette étape se déroule quelques jours seulement avant la signature finale chez le notaire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *