Protéger vos droits des abus des assureurs

On aura beau dire que les assurances ne sont pas des arnaques, il n’en demeure pas moins que certains assureurs font des abus. Certes c’est un engagement sur le long terme qui peut ne pas vous être utile. Mais quand un accident survient et des dépenses inopinées sont nécessaires, une assurance catastrophe naturelle devrait pouvoir vous soulager un minimum.

Des conditions pour profiter de l’aide des assurances

Une couverture à 25, 50 ou 75 % des dégâts en cas d’accident, une libération des fonds rapides, etc. : les engagements des entreprises d’assurances sont attractifs et bien pensés afin de vous convaincre de signer un engagement. Mais dans leur publicité, ces dernières se gardent bien de vous dire qu’il y a des conditions à respecter afin de profiter de leur aide. Il ne s’agit pas d’un droit acquis au simple versement des mensualités.

Lors des accidents, les assureurs protègent leur intérêt en engageant un expert afin de faire un diagnostic des lieux. Circonstance de l’accident, les précautions que vous avez prises afin de l’éviter même si ces derniers n’ont pas marché, importance des dégâts : chaque détail sera passé au crible. Votre honnêteté fera aussi pencher la balance.
Au cas où un seul point désigné dans le contrat d’assurance ne serait pas rempli, les chances de toucher l’indemnité seront minimes.

Une contre-expertise est possible

Cette vérification n’aurait aucune importance si tous les assureurs étaient honnêtes. Néanmoins, de nos jours, deux précautions en valent toujours mieux qu’une. Ainsi, il est important de demander une contre-expertise. Ceci assurera l’objectivité des rapports. Et dans le cas où l’assureur se refuse toujours aux versements des indemnités, cette démarche fera office de preuve à charge contre ce dernier.

Trouver un expert d’assuré est de nos jours d’une simplicité inouïe. Les sociétés de ce genre sont nombreuses sur internet. En comparant les prix, vous n’aurez aucun mal à trouver le bon prestataire au meilleur prix. Le but est de s’assurer toucher les indemnités en rapport avec l’importance réelle des dégâts que les experts des assurances voudront minimiser.
Pour votre information, les assurances catastrophes naturelles doivent couvrir les conséquences d’un jour de vent, de pluie et de neige, mais pas seulement. C’est aussi un moyen pour diminuer les charges imputées à la réparation des dégâts des eaux sur les meubles, murs et autres accessoires. En cas d’incendie non volontaire, le capital peut vous aider à faire la réparation des lieux.  Mais pour ce faire, vous devez déclarer les sinistres dans les 5 jours et être de bonne foi.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *