Rachat de crédit: les essentiels à savoir avant de se lancer

Le rachat de crédit permet de regrouper plusieurs emprunts en cours en un seul. Accordé par une banque ou un organisme financier, il a pour objectif de rembourser une seule fois par mois ses mensualités. Mais avant de se lancer dans le projet de rachat de crédits, voici quelques éléments essentiels à savoir.

Les avantages et les inconvénients du rachat de crédits

Avant de se lancer dans un projet de rachat de crédits, il est conseillé de vérifier si l’opération est avantageuse et rentable. Un des principaux atouts du rachat de crédits est la gestion de son budget et la simplification de ses finances personnelles. Avec un seul prélèvement mensuel sur son compte bancaire, on peut mieux s’organiser. De plus, cela permet d’éviter les frais de découvert bancaire dans certains cas. D’autre part, le taux d’endettement diminue grâce à la mensualité allégée. Ainsi, on peut envisager de nouveaux financements et projets. Le rachat de crédits entraîne aussi une réduction des taux de départ. Par contre, les inconvénients du rachat de crédits sont également à prendre en compte et il est crucial d’en avoir connaissance. Le premier d’entre eux figure le coût total du crédit qui augmente selon le rallongement de la durée de remboursement. En effet, au début de la période de remboursement, les mensualités renferment la plus grande part d’intérêt.

Les principales conditions d’acceptation d’un rachat de crédit

D’autres éléments doivent être considérés avant de se lancer dans le projet de rachat de crédits. Il faut savoir que l’organisme prêteur étudiera la solvabilité du demandeur. Le montant total de ses remboursements mensuels doit être inférieur à 33 % de ses revenus. Toutefois, certaines entités financières acceptent des niveaux plus élevés lors que l’emprunteur dispose de revenus plus confortables. En général, lorsque le taux d’endettement est important, le taux du rachat de crédits est élevé. Un autre critère doit aussi être pris en compte, à savoir la balance bancaire. En effet, l’organisme financier étudiera l’historique du compte bancaire de l’emprunteur, notamment ses trois derniers relevés de compte. En plus de vérifier ses revenus et sa stabilité financière, cela lui permet comparer son crédit. Les entités de rachat de crédit observent également l’âge de l’emprunteur. À noter que la dernière échéance de remboursement est de 80 à 90 ans.

Les autres informations à retenir

Pour faciliter la souscription d’un rachat de crédit, on peut faire appel à un courtier ou à un Intermédiaire en Opérations Bancaires (IOB). Ce professionnel négocie avec les établissements bancaires pour trouver la meilleure offre de rachat de crédit. L’emprunteur n’a pas à payer les services de l’IOB, car c’est l’organisme prêteur qui se charge de payer ses rémunérations. En effet, passer par l’intermédiaire d’un courtier permet à l’emprunteur de gagner un temps précieux tout en faisant des économies. Ce professionnel accomplit l’ensemble des démarches relatives au rachat de crédit à la place de l’emprunteur. Par ailleurs, il est possible de faire une simulation en ligne pour connaître les offres de chaque établissement bancaire. Cela est indispensable pour trouver la meilleure prestation et le taux attractif.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *