Tout savoir sur l’audit interne

L’audit interne, un aspect de l’audit en assurance, est un outil de décision. vidal-assurance.fr livre les bases de cette pratique.

Un pilier incontournable

Dans le domaine de l’audit en assurance, l’un des piliers est l’audit interne. Celui-ci est une pratique indépendante effectuée au sein d’une entreprise. L’objectivité des résultats garantira les démarches futures de l’entreprise. Dans le jargon médical, c’est une sorte de contrôle d’un organe spécifique : le cœur, les poumons… Pour une société, il s’agit du système de gestion des risques. Mais il peut également se consacrer à la gouvernance et les systèmes de contrôle dans une entreprise. Il peut aussi faire l’audit de ces trois axes simultanément. Cette dernière approche est la plus répandue. Il doit être fait selon une norme imposée : l’ISO 19011.

La norme ISO 19011 est une garantie d’efficacité. Pour l’auditeur, c’est une sorte de feuille de route pour effectuer sa mission selon un standard international. Elle peut être appliquée sur toutes les entités quelle que soit la forme ou le statut. Elle n’a pas de restriction à condition que l’auditeur maîtrise les principes directeurs de cette méthodologie. Il se peut que devant ses termes « audit » et « ISO 19 011 », les dirigeants et les personnels d’entreprise aient de l’appréhension. Au contraire, bénéficier d’un tel audit améliorera l’image de la société auprès de ses clients et de ses bailleurs.

Le contexte de l’audit interne

Si l’audit interne prend les formes d’une enquête méticuleuse, son objectif est de donner les armes nécessaires à l’entreprise pour améliorer ses performances. A partir des résultats de cette évaluation, l’auditeur met à disposition de la direction des outils stratégiques et des conseils. Ils viseront à améliorer l’environnement général et financier de l’entité qui y a recours. Actuellement, ce processus est partie prenante dans l’élaboration de la culture d’entreprise. Il s’agit de la culture de l’excellence et de la rigueur selon vidal-assurance.fr.

Sur le terrain, l’audit interne vérifiera et contrôler plusieurs domaines au sein d’une administration ou d’une société. Allant du système communicationnel, de l’évaluation des risques et des mesures appliquées, les systèmes de prévention dans le système financier… jusqu’à la gestion efficiente des ressources. Rien ne doit échapper à l’analyse de l’auditeur. Du général au particulier, la plénitude des informations recueillies facilitera son travail. C’est pour ces raisons que l’auditeur interne est parfois considéré comme un porteur de sanctions pour les audités.

Les cas problématiques de l’exercice

Les responsables de la société à auditer peuvent faire appel à une expertise externe pour réaliser l’audit interne. De cette manière, cela garantira encore plus l’indépendance des résultats. Par contre, à cause de cette position, il peut être confronté à quelques difficultés. Plus précisément, certains responsables d’un service donné pourraient lui cacher des données utiles. C’est problématique et générateur de tensions durant l’audit. Par contre, si elle est une personne de l’intérieur, il possède une connaissance aigue de l’environnement de travail.

Le choix de faire un audit interne s’alignera en fonction des besoins de l’entreprise. C’est une initiative hautement stratégique. Car c’est une période assez délicate dans la vie de l’entreprise ou de l’organisme.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *