Vendre maison entre particulier : les précautions à prendre

De plus en plus de propriétaires, pour des raisons plutôt financières, préfèrent vendre leur maison sans passer par une agence. Le fait est que, lorsqu’on confie la promotion et la vente du bien immobilier à un professionnel, évidemment, il faudra payer le service. Le souci c’est que les agences immobilières ne demandent pas petit mais un pourcentage considérable sur le prix de la maison. Après, il est vrai que c’est plus intéressant de vendre soi-même son bien mais certaines précautions sont de mise.

Toujours recourir à un évaluateur professionnel pour fixer le prix

Vous voulez gagner le maximum sur la vente de la maison, cela se conçoit aisément, mais il faut se préciser que le prix doit être ajusté à la réalité. Faire évaluer la maison est donc une étape incontournable pour être sûr du prix à communiquer aux acheteurs potentiels. Imaginez, vous fixez un prix largement plus élevé que la valeur réelle du bien et qu’après, un client intéressé fait évaluer la maison en question. Là vous serez perdant car, non seulement vous faite preuve de mauvaise foi, ce qui va provoquer la réticence du client, mais surtout parce que les informations mensongères sont pénalisantes.

Ne rien signer même si la vente est en train de se faire

La plus grosse contrainte dans le cas d’une maison à vendre entre particulier est administrative et juridique. Certainement, il y a eu plusieurs échanges entre le client et vous, mais n’oubliez pas que le client reste un inconnu et que vous ne savez rien de sa liquidité et de sa solvabilité. Attendez qu’il ait répondu à toutes les obligations aussi bien au niveau de la loi, de sa banque que sur le plan administratif, avant d’entamer les procédures liées à la vente.

Voir un notaire pour la rédaction et la constatation de la vente

Si vous vous entêtez à tout entreprendre indépendamment, vous vous exposez à des risques qui peuvent être plus graves. Le conseil ici c’est d’éviter de traduire par écrit qu’il y a constat d’accord avec un client intéressé. Ce document surtout lorsqu’il est signé vous lie définitivement mais pas l’acheteur. Cela dit, vous ne pouvez plus vous désengager alors que l’acheteur, lui bénéficient de plusieurs droits largement étendus que ce dont vous jouissez. Ainsi, pour éviter les différends et les chevauchements entre les obligations et droits de chaque partie, passez devant un notaire qui va rédiger gratuitement la promesse de vente et constater l’accord.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *